sophiaram.jpg-tt-width-604-height-400

J’ai peu de temps à offrir à mon écran de télévision, je suis très sélective sur mes choix de programmes. Je suis fidèle aux émissions que j’aime, en particulier celles pendant lesquelles je peux rigoler et me détendre. Oui, j’aime rire, d’abord de moi-même et en mon propre endroit. A l’annonce des nouveaux programmes de la rentrée 2013, l’émission Jusqu’ici tout va bien (#JITVB pour les intimes) a tout de suite attirée mon attention. «Génial, une nouveauté sur France2 !» Je pouvais bien sacrifier une séance d’abdos à la salle de sport contre une séance d’ « abdo-midale » = se tordre de rire à gorge ouverte ! Ce fut une grande déception, France2 m’a vendu du rêve, ma séance de rire s’est transformée en un abominable moment de solitude, je n’ai ni rigolé, ni pris de plaisir…

La télé connectée, le Jeu des écrans

Lorsque je regarde ce type d’émission, j’aime bien me connecter à ma tablette surtout pour lire les tweets en direct et interagir (rarement) avec les twittos. Dès les premières minutes de l’émission JITVB, j’ai senti la présentatrice pas en place, un malaise s’est installé et j’ai eu envie de « sauver » Sophia. Il faut reconnaître une chose essentielle : elle « fait le job ». Emission après émission, elle tente de s’améliorer et continue comme une véritable professionnelle de l’animer. Mais voilà, au fil des minutes, des secondes, une logorrhée de twitts triviale envahie ma TL (Time Line). Sophia Aram se fait lyncher, les internautes accusent France 2 d’avoir supprimé leur émission préférée autrefois diffusée à cette case. C’est du moins ce que j’ai lu ici où encore et ceci dès le début de la diffusion de l’émission. Chacun propose son analyse de la situation, ainsi par exemple, pour Chistophe Ginisty (que j’aime lire par ailleurs) : « le vacarme du web est trompeur […]Il ne faut surtout pas que Sophia Aram ou les dirigeants de France 2 prennent cette avalanche de critiques pour argent comptant », à contrario pour Emery Doligé : « La faute inaugurale de France 2 est de ne pas avoir écouté ce que les internautes disaient ».

C’est très osé pour la chaîne d’avoir confié les rennes d’une émission à une humoriste et non une présentatrice. On se plaint souvent de voir toujours les mêmes têtes à la télé ! Je me réjouie pour ma part qu’on ait donné sa chance à une personne inconnue du petit écran pour tenir le rôle principal d’une émission tant attendue. C’est doublement risqué de proposer une émission « sans concept ». Personnellement, l’idée qu’une chaîne du service public décide de se lancer dans le vide, comme ça, juste sur un nom, une humoriste, des invités, de la musique, me plaît… J’aime d’autant plus l’idée que tout ce ramdam a permis de faire évoluer leur « non concept » en modifiant par exemple le décor etc. Nous assistons en direct Live à la modification et amélioration d’une émission. Les internautes, « audimat connecté », deviennent acteurs et tentent de faire « plier » une chaîne pour changer son programme, sa grille.

Je viens de lire à l’heure où j’écris cet article que « L’émission de Sophia Aram ne sera plus diffusée en direct » (source : Le Monde.fr). La production va pouvoir apporter des changements et organiser la « désorganisation » de celle-ci.

Pour autant, la popularité de Sophia Aram ne cesse de progresser. Les recherches concernant l’animatrice ont explosé, comparées à celles de Cyril Hanouna la star D8 dans l’émission Touche Pas à mon Poste (source Google trend)

Recherches Web Sophia Aram vs Cyril Hanouna

L’évolution de la E-reputation de Sophia Aram

J’ai demandé à Anne Delauney de MycommunityManager.fr de m’indiquer ce qu’il s’est passé dans les coulisses de ce Very Bad Buzz Trip audiovisuel. Selon elle : « tout n’est pas si noir!  » Concernant l’analyse des sentiments des mentions des internautes, on peut constater que les messages en cette fin de semaine sont nettement plus positifs que ceux du début de semaine (11 contre 1) en ce vendredi 27 en 2013 (source : Social Mention).

Toujours selon Anne Delauney, il est naturel que les internautes s’attaquent à la présentatrice et non à France2, ni à l’émission pour en faire la risée. Il est toujours plus aisé de viser une personne plutôt qu’une émission elle même, qui plus est nouvelle et jeune. Ceci étant, cette pratique de lynchage que les utilisateurs de Twitter adorent, portera préjudice à cette artiste. A l’heure où l’on se parle, on peut noter qu’un sentiment de pitié est en train de naître à son encontre et que malheureusement cette présentatrice ne sortira pas indemne de cet épisode.

Depuis le 12 septembre, aucune activité sur le compte twitter de Sophia Aram n’a été recensé.

Compte Twitter de Sophia Aram

 

L’obsolescence programmée du Rire

Les réseaux sociaux ont réellement changé la donne dans tous les domaines et personne ne peut remettre en cause leur puissance et leur force de frappe. J’ai constaté pour ma part que de nombreux humoristes n’étaient pas drôles sur les réseaux et pire encore sur Twitter. Ainsi, ce qui a été le plus reproché à cette humoriste, c’est de n’être pas drôle et lourde : « on a retrouvé de la cocaïne dans un avion de ligne » ou encore parler de « la Valse » pour Manuel « Valls »….Même si on ne peut pas faire rire tout le monde, Sophia est une humoriste de métier. Elle avait ici pour rôle d’être l’animatrice d’une émission sans concept et aucunement de faire un spectacle de stand up tous les soirs. Je lui dis bravo pour avoir osé relever ce challenge. Sophia est brillante, intelligente et je suis certaine qu’elle rebondira et saura tirer le meilleur de cette situation pour elle même. C’est tout ce que je lui souhaite.

Pour ceux qui ont loupé la « toute toute première fois » de Sophia Aram, celle qui fait mal, la voici ici :

Je dois me rendre à l’évidence, hormis les sketchs cultes de quelques humoristes qui me font rire encore aujourd’hui, trop nombreux sont les sketchs qui ne me font plus rire du jour au lendemain. A qui la faute ? Sommes-nous devenus plus exigeants ? Le contexte dans lequel nous évoluons changerait tellement si vite que notre humour changerait avec ? On veut rire, tout de suite et maintenant, à l’image des flux web, des tweets en pagaille de nos TL, des photos comiques qui circulent en permanence, des vidéos marrantes sur youtube etc. On exige des comiques qu’ils nous fassent « pouffer » de rire en 140 caractères mais aussi sur scène et à la télé et puis c’est tout ! Nous voulons rire en une seconde, avec un seul mot, tous nos écrans sont simultanément connectés, les faux rires des plateaux TV nous agacent, on veut Re-Tweeter une blague en direct depuis notre téléviseur, interpeller l’humoriste via un DM (message direct) et interagir avec lui !

Les humoristes ne sont pas tous drôles dans le virtuel et certains ont raté le virage des réseaux sociaux, mais ils ne sont pas les seuls, de grandes marques ont également essuyé des plâtres sur les Réseaux. Ils ont laissé passer le wagon et tentent aujourd’hui de le rattraper mais bien maladroitement. Ils n’ont pas de ligne éditoriale, ils débarquent sur un média dont ils ne connaissent ni les usages, ni les codes et se font alors descendre par cette même masse d’internautes (qui sont aussi téléspectateurs). Ils s’imaginent peut être pouvoir remonter sur scène comme si de rien n’était? Peut être sous-estiment-ils l’influence négative potentielle de leur followers ?

Leur premier réflexe sur twitter par exemple est « se suivre » entre eux (On se suit ? dixit Gad Elmaleh) et de se RT mutuellement pour ne pas risquer le « faux pas », les copains sont là pour nous aider… Lorsque j’ai vu débarquer sur twitter mes humoristes préférés, j’ai vite déchanté et préféré les « unfollower ». Je n’y trouvais pas mon compte.. Mais à quoi m’attendais-je ? Certainement à ce qu’ils me fassent rire ou partagent un peu de QUI ils sont en vrai. Hélas, j’ai découvert que derrière leur écran d’ordinateur ou leur smartphone, ils étaient des machines à promo et de mauvais communicants.

Heureusement, sur Internet, j’ai trouvé de véritables perles et découvert des anonymes (dont l’humour n’est pas le métier), ce sont mes « stars » du rire à moi, leur verbe rebondit sur la scène d’un stand up virtuel et qui arrive à me déclencher 140 éclats de rire dont par exemple « Karim Boukercha » :

Compte Twitter Karine boukercha

Mais aussi babor lelefan

twitter-baborlelefan

J’aime naturellement aussi la nouvelle génération d’humoristes comme : Redouane Harjane

Compte Twitter Redouanne Harjane

J’ai beaucoup aimé cet échange par exemple entre Gérald Dahan et Jamel Debouzze

Echange Twitter

 

Que l’on soit fan ou pas, l’échange est du tac au tac ! Ils ne se parlent pas, l’un répond à l’humour de l’autre… La magie opère. Le nombre de followers représenterait-il le nombre de personnes assises dans le public? Le nombre de RTs représenterait-il le nombre d’éclats de rire ? Alors que le 1er tweet de DD génere 5169 RT le second (la réponse donc de GD) lui ne génere seulement 3 RTs, pour autant j’ai trouvé cela très drôle !

Qu’attendez-vous de vos stars du rire sur les réseaux ? De quel rire êtes-vous ? Qui vous fait rire ? Les réseaux sociaux ne contribueraient-il pas à créer l’obsolescence programmée du rire…La relève arrive, plus vite que jamais, rire ou ne pas rire…..telle est la question ? Jamais, rions et voici une compilation des 26 manières de rigoler pour terminer sur vos éclats de rire !

Crédit photo : Les Inrocks